Séries du moment (hiver 2016)

On est dimanche, et je m’en vais te faire un cadeau : je t’autorise officiellement à rester glander dans ton canapé toute la journée! Ne me remercie pas, c’est pas grand chose 😉
Trouve ton plaid le plus moelleux, cale dans toi ton canapé ou dans ton lit avec une tasse de thé et lis moi bien jusqu’au bout.

J’ai eu la grippe il y a 3 semaines, et j’ai donc logiquement fait une boulimie de streaming…
Je m’en vais donc te parler de mes séries coups de coeur du moment, en espérant te donner envie d’aller illico te mettre à regarder ces petites merveilles!

THE FALL


Commençons donc logiquement par mon plus gros coup de coeur.

« The Fall » avait tout pour me plaire. Première promesse, et pas des moindres, il y a Gillian Anderson dedans (et dieu sait que Gillian Anderson, je la love <3, je la vénère de toutes les manières possibles et imaginables, et ce, depuis de bien longues années…).
Ensuite, il y a aussi Jamie Dornan dedans (oui, Monsieur Grey de Fifty Shades, lui même).
Et puis c’est une série de la BBC. Et qui dit BBC dit, en général, qualité de fou furieux… Les anglais, ils déconnent pas quand ils produisent un truc, et en général, ça tabasse grave. En plus de ça, je savais bien que j’allais entendre de beaux accents d’outre Manche, l’action se déroulant en Irlande…

Je te fais donc le pitch (si tu as la flemme de regarder la bande annonce que je t’ai inséré juste au dessus ou si tu ne pipes rien à l’anglais) : il y a eu un meurtre à Belfast. Une jolie demoiselle a été retrouvée bizarrement assassinée, et les flics patinent. L’ex-mari/politicien/coke-head est bien soupçonné, mais bon, ça n’avance pas.
Alors on fait venir de Londres une Detective Superintendent (l’équivalent d’un commissaire chez nous) dénommée Stella Gibson (Gillian Anderson) pour venir mettre le nez dans l’enquête et voir si elle, avec son oeil nouveau, trouve des indices jusque là passés à la trappe.
Finalement, en fouinant un peu, elle relie ce meurtre à un autre, et se rend compte qu’ils ont à faire à un serial-killer qui, justement, en profite pour trucider une 3eme victime.

Le serial-killer, (Jamie Dornan), justement, parlons en. Il s’appelle Paul Spector et on sait tout de suite qui il est, ce qu’il fait, etc. Dès les premiers moments, on le voit agir, espionner, traquer, tuer, mais aussi vivre tout simplement dans sa famille (il est marié le gars, avec des enfants, et un bon boulot, bref, monsieur tout le monde en somme…)

Toute la série, son suspense, sa raison d’être, se trouve là. On a accès en parallèle aux agissements du tueur, et à sa traque.
C’est brut, voire brutal, c’est à la fois violent et captivant, c’est parfois dérangeant et pourtant c’est hypnotisant… Il y a justement une phrase dans la première saison, qui selon moi résume cette ambiance et cette série à la perfection : « It’s about power, and control, and the thrill » (Stella Gibson)

Les personnages principaux ont une vraie personnalité, un vrai vécu, une âme, et sont extrêmement bien interprétés par les acteurs.
Stella Gibson est une vraie femme. Elle est indépendante, intelligente, incroyablement sexy et sûre d’elle, autant dans son boulot que dans sa vie privée/sexuelle. Elle est cash, dit tout ce qu’elle pense, allume tout ce qui bouge en un seul regard, et peut coucher avec le premier venu comme embrasser sa collègue sans prévenir, là, comme ça. Gillian Anderson est magnifiquement belle et assure GRAVE dans ce rôle de vamp libérée et sexuelle.
Paul Spector est autant effrayant de normalité que flippant psychologiquement. Et ça c’est une prouesse. Jamie Dornan joue à merveille l’ambivalence de son personnage. Et en plus il est mortellement beau, ça aide!

Les deux personnages sont souvent posés « en miroir » et leurs actions sont souvent mises en parallèle. Quand Paul Spector tue (et prend son pied!), Stella Gibson s’envoie en l’air (et prend son pied!) par exemple. La bande son est simple mais très efficace, souvent rythmée de battements de coeur parfaitement à l’unisson avec les sentiments des personnages et/ou des spectateurs.

Bref, tu l’auras donc compris, j’ai absolument A-DO-RÉ, et j’ai avalé les 2 saisons à une rapidité folle. Il y a 5 épisodes de 58 minutes pour la première saison, et 6 pour la deuxième. Le tournage de la troisième et dernière saison vient de s’achever à Belfast et on devrait donc l’avoir sur nos écrans d’ici fin 2016. Autant te dire que je trépigne d’avance.

Si tu es un peu curieux, je te laisse ici une petite vidéo bonus, qui résume extrêmement bien le personnage de Stella Gibson (attention, spoilers!)
Annabelle, c’est pour toi ma chérie 😉

 

VERSAILLES 

323910-500x281

 

Louis XIV est le tout jeune roi de France. Il arrive au pouvoir un peu faiblard et compte sur la construction de son palais à Versailles, pour assoir sa grandeur et son pouvoir. Cette construction qui divise et pour laquelle la population et sa cour le prend pour un gros dingue.

En « Versailles », je cherchais à retrouver le plaisir que j’avais eu en redécouvrant l’histoire anglaise avec « Les Tudors ». Je n’ai pas été déçue. « Versailles » dépeint à merveille la France de la fin du 17e siècle. Et on retrouve les recettes qui ont marché dans les autres séries historiques : complots, mensonges, coucheries, guerres, batailles, et costumes de fous…
Par contre, j’ai tenté de regarder la série en VF, et je me suis pourtant vite tourné vers la VO. Oui, la série, parlant pourtant de la France et produite par Canal Plus, a été tournée en anglais, avec des acteurs, pour la grande majorité, anglophones. Un peu dommage, ça manque de cohérence. Mais il est vrai que le choix des acteurs est quand même très bon.
George Blagden en Louis XIV est magistral, Alexander Vlahos, qui incarne son frère Philippe est tout bonnement parfait, et Noémie Schmidt, jeune et jolie actrice Suisse (que je n’avais juste là jamais vu ailleurs) est grandiose dans le rôle de Henriette, qui partage son amour entre les deux frères. (Sans vouloir te spoiler, je me suis vraiment cru à sa place à la fin de la saison 1 et je l’ai un peu mal vécu…)

La saison 2 promet de belles intrigues, j’ai hâte!

Cela a donc renforcé mon amour incommensurable pour les séries historiques, et je pense donc que la prochaine sur ma liste sera « The Crown », qui, si j’ai bien compris, parle de l’arrivée au pouvoir de la reine Elizabeth II

 

LIFE IN PIECES

Life-in-Pieces

Une petite série US parfaitement ficelée. Un format court (c’est bien, ça change un peu) et une idée très simple. Suivre la vie d’une très grande famille, petit bout par petit bout. Dans la famille il y a les grands-parents, leurs 3 enfants (et leurs moitié respective) et leurs enfants à eux, les petits-enfants, donc. Ils vivent chacun de leur côté mais se voient souvent et leurs vies s’imbriquent les unes dans les autres.
Un épisode est divisé en 4 parties (d’environ 5/6 minutes chacune) et dans chaque partie, on retrouve chacun des 4 foyers (celui des grands-parents, et celui de chacun des 3 enfants).

Le casting est formidable. James Brolin, Dianne Wiest, Colin Hanks (le fils de Tom!), Betsy Brandt (vue dans Breaking Bad), bref, que du beau monde. Même les jeunes acteurs qui jouent les petits enfants sont top (mention spéciale à la petite Giselle Eisenberg, qui joue Sophia et qui est tout bonnement irrésistible…)

Je te laisse un court aperçu du premier épisode qui pose les bases de la série, je suis sûre que tu vas aimer.

 

JANE THE VIRGIN

Jane_the_Virgin_1

Cette série est une petite pépite d’humour. L’histoire est à la fois très simple et très compliquée. Commençons simple. Jane est une jeune fille vierge, qui souhaite le rester jusqu’à son mariage. Voilà, jusque là, c’est simple. Sauf, que très vite, tu l’as compris, ça va se compliquer. Beaucoup.

Un jour, lors d’un rendez-vous de routine, sa gynéco fait une méga bourde, et l’insémine au lieu de tout simplement l’ausculter. Voilà donc que Jane se retrouve enceinte, alors qu’elle n’a jamais couché de sa vie. Son copain, un gentil flic, a un peu de mal à avaler la pilule. Sans compter que Jane connaît le gars à qui appartient le sperme avec lequel elle a été inséminée. C’est un ex… Bref, c’est la merde…

Il y a plus… Des enquêtes policières, beaucoup de télénovelas mexicaines, et une voix off qui raconte l’histoire de manière extrêmement drôle. Le père de Jane, lui aussi, est un sketch à lui tout seul!
Ça parle anglais et espagnol (dans la VO en tout cas) et je trouve tout ça très authentique et appréciable. Gina Rodriguez, qui joue Jane, est pimpante et fraîche, et Jaime Camil, qui joue Rogelio, est mon coup de coeur dans cette série, je me tord de rire dès que je vois sa tête.

Je te laisse la bande-annonce, un peu maigre en infos, certes, mais qui a le mérite de ne pas trop te spoiler…

LES AUTRES SÉRIES QUE J’AI VU ET/OU QUE JE TE CONSEILLE ET/OU QUE JE VEUX VOIR PROCHAINEMENT (et dont je risque de te reparler très vite si tu en as envie) 

« Wicked City » – encore un serial-killer, mais l’ambiance est très différente de The Fall. On est dans les années 60 à Los Angeles et on suit les agissements d’un tueur en série et de sa complice (et on suit également les flics qui le traquent, tiens, cette recette à décidément l’air de bien fonctionner en ce moment!)

« The Family » – série que j’attendais avec beaucoup (beaucoup!) d’impatience… Et mon dieu que le pilote m’a déçu… J’ai trouvé l’actrice principale vraiment mauvaise, et, même si l’histoire a (pour le moment) l’air de se tenir, je ne suis pas morte d’impatience de voir la suite (d’ailleurs, je ne sais même pas si je vais persévérer ou laisser tomber après un episode)

« The Night Manager » – la nouvelle série d’espionnage de la BBC (et si tu m’as bien lu jusque là, tu as compris que je restais toujours à l’affût de ce que produit la BBC!). J’ai très très envie de voir Hugh Laurie en connard de première et de revoir Olivia Colman que j’avais adoré dans « Broadchurch » (d’ailleurs, si tu n’as pas vu « Broadchurch », tu peux illico la rajouter à la liste de ce que tu DOIS voir! Absolument!). Bref, je t’en reparle dès que j’y ai jeté un coup d’œil.

« Making a murderer » – la série documentaire de Netflix qui retrace l’histoire vraie de cet américain qui a été accusé d’agression sexuelle, emprisonné pendant 18 ans avant d’être innocenté et libéré, et puis, qui, à sa sortie, est de nouveau accusé, de meurtre cette fois ci. Complots, mensonges, avocats pourris. Je n’ai vu que deux épisodes mais ça glace le sang, tout est manipulé par le pognon et la politique. Bref, une vue imprenable sur le système judiciaire américain. Il faut que je finisse de voir ça pour t’en parler comme il faut.

Allez, je te laisse à ton dimanche cocooning. Tu me laisse un petit commentaire pour me donner ton avis à toi sur ces séries là? Ou bien encore pour m’en conseiller d’autres? Tu es un amour, merci! 😉

A très vite! xo

laisser un commentaire

 

Publicités
Cet article, publié dans séries TV, est tagué , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s